Financement de formation : comment convaincre son employeur ?

Financement de formation : comment convaincre son employeur ?

Savoir négocier

La formation continue en entreprise est une chance pour monter en compétence et diversifier les missions de son poste. Cela peut aussi être l’occasion de prétendre à un poste plus adapté à ses attentes. Alors comment convaincre son employeur de financer sa formation ?

Se renseigner sur la politique de l’entreprise

Foncer tête baissée avec la formation de ses rêves sous le bras et la présenter à son employeur sans s’être renseigné sur le réglement intérieur en amont est une erreur. Avant de présenter son projet de formation, il est plus prudent de s’informer sur la politique de l’entreprise. A défaut de lire le réglement intérieur, il est possible de demander conseil aux ressources humaines ou d’obtenir des retours d’expériences de collègues.

Choisir sa formation

Un des éléments clés pour qu’une formation soit financée est la cohérence du thème choisi ou de la compétence à maîtriser. Il est préférable de trouver une formation qui soit un minimum en rapport avec le poste occupé ou adapté à l’évolution professionnelle potentielle.

Par exemple, si l’on est à un poste au sein d’un service en construction en milieu industriel et qu’il n’y a pas encore de responsable (ou que celui-ci est sur le départ), il peut être judicieux de se positionner sur une formation en lean management : c’est à la fois une montée en compétence pour le salarié et un véritable bonus pour l’entreprise.

Il faut toujours garder à l’esprit que la formation sera plus facilement acceptée si les objectifs du formé coïncident avec ceux de la société.

Quand présenter son projet ?

On évitera une demande de formation au détour d’un couloir ou au café. Mieux vaut attendre le moment opportun pour aborder ce sujet :

  • en entretien individuel
  • en bilan annuel
  • dans des conditions bien spécifiques qui nécessitent d’aller de l’avant : restructuration, anticipation de besoins futurs déjà identifiés…

Comment parler de son projet ?

Un conseil : ne pas se présenter les mains dans les poches. Préparer ses arguments en amont, avec à l’appui, un dossier solide, permettra de mettre toutes ses chances de son côté.

Outre la mise en avant des bénéfices pour l’entreprise, on peut évoquer un certain nombre de dispositions que l’on aura anticipées :

  • la possibilité que plusieurs salariés participent (exemple : les formations de tuteur pour intégrer de nouveaux collaboteurs) ;
  • l’organisation si la formation nécessite de s’absenter longtemps ;
  • la portée diplomante, etc.

Que faire si l’entreprise refuse de financer une formation ?

C’est une probabilité : une entreprise peut tout à fait refuser de prendre en charge une formation. Plusieurs raisons peuvent la conduire à une telle décision :

  • manque de moyens financiers ;
  • non prioritaire ;
  • mauvais moment ;
  • demande inadaptée, etc.

Même s’il s’agit d’une déception, il est important de connaître le motif du refus pour parfaire son argumentaire la fois suivante et rebondir. Certaines compétences peuvent tout à fait faire l’objet de cours du soir ou en ligne par exemple.