Location meublée : pourquoi est-elle plus intéressante que la location nue ?

Investir dans un logement à louer séduit de nombreux particuliers. Mais il faut ensuite savoir comment obtenir le meilleur rendement locatif. La location meublée est-elle plus intéressante que la location nue ? Découvrez quels sont les avantages de ce type de location ainsi que sa fiscalité.

Une fiscalité plus intéressante en meublé

Que vous optiez pour une location d’appartement meublé pour les entreprises ou pour les particuliers, vous bénéficierez d’une fiscalité intéressante grâce au statut LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel).

Les loyers seront imposés en tant que micro-BIC (Bénéfices Industriels et commerciaux) et non comme revenus fonciers. Vous énéficierez donc d’avantages fiscaux.

Si la somme annuelle des loyers que vous percevez est inférieure à 33 100 €, vous profiterez également d’un abattement de 50 % sur l’ensemble de vos recettes.

Un loyer plus important avec la location meublée

En louant un bien meublé, vous pouvez demander un loyer environ 20 à 30 % plus élevé qu’un loyer pour logement vide. Vous mettez en effet à la disposition de votre locataire tout le nécessaire à un véritable confort de vie. Literie, accessoires de cuisine, de ménage, etc. Ainsi, il n’a pas à payer ses meubles de sa poche.

Depuis la loi Alur, le logement doit par ailleurs contenir une liste précise de mobilier pour être loué en tant que meublé.

La location saisonnière

Si vous possédez un appartement meublé, vous pouvez facilement le proposer à la location saisonnière. C’est un système particulièrement rentable puisque les tarifs grimpent à l’approche de la haute saison. Les biens situés en bord de mer ou à côté de stations de ski sont particulièrement prisés.

La durée maximale d’une location saisonnière est de quatre-vingt-dix jours consécutifs. Si vous dépendez du régime micro-BIC, vous profiterez d’un abattement de 71 % sur l’ensemble de vos recettes.

Location meublée avantages

Un délai de préavis avantageux pour la location meublée

Si vous proposez votre bien en location meublée et que vous souhaitez rompre le bail, vous aurez un délai de préavis de seulement 3 mois à remettre à votre locataire. Vous n’avez pas besoin de vous justifier pour stopper le bail, au contraire d’une location vide.

Le propriétaire-bailleur d’une location nue doit en effet fournir un préavis de 6 mois à son locataire s’il veut rompre le bail. De plus, il ne peut le faire que sous certaines conditions :

  • S’il souhaite vendre le logement ;
  • le louer à quelqu’un de sa famille ;
  • l’habiter lui-même.

En dehors de ses trois situations, il ne peut pas mettre fin au bail.