Comment négocier ses indemnités de départ à la retraite ?

Afin de simplifier la transition entre vie active et fin de carrière, il est important de bien préparer son départ à la retraite. Ce dernier donne lieu au versement d’indemnités supplémentaires dont le montant est susceptible de varier. Comment peut-on les négocier ? À quoi faut-il penser pour bien préparer sa retraite ?

Les bases de calcul et d’estimation des indemnités de départ à la retraite

Il convient avant tout de bien se renseigner pour connaître ses droits et les conditions de départ. Ce sont elles qui déterminent le montant des indemnités afférentes. Dans le cadre d’un départ volontaire, l’ancienneté est le principal facteur d’éligibilité et d’estimation :

  • Entre 10 et 15 ans : la moitié d’un mois de salaire ;
  • De 15 à 20 ans : un mois de salaire ;
  • De 20 à 30 ans : un mois et demi de salaire ;
  • Au-delà de 30 ans : deux mois de salaire.

En deçà de 10 ans d’ancienneté, aucune indemnité n’est perçue. Les méthodes de calcul équivalent à celles utilisées pour les indemnités de licenciement. Il peut s’agir d’une rémunération brute sur la base d’un tiers des trois derniers mois ou du douzième du salaire sur la dernière année. Les primes et autres versements subsidiaires sont également pris en compte.

Une négociation personnelle pour bénéficier d’indemnités majorées

bocal d'économies

Les indemnités de départ à la retraite peuvent faire l’objet d’une négociation personnelle. Il s’agit d’un montant majoré considéré comme un revenu exceptionnel. Son versement est à l’appréciation de l’employeur et n’est soumis à aucune condition particulière ; sauf une imposition sur le revenu et les charges sociales. Le salarié peut insister sur son ancienneté ou sa contribution au développement de l’entreprise. Il est recommandé de faire valoir les conditions de départ, notamment pour un départ volontaire ou une demande imposée par l’employeur. Par exemple, lorsqu’on est âgé de plus de 70 ans. Réaliser un diagnostic retraite permet également d’obtenir des arguments supplémentaires.

Demander conseil auprès d’un expert en stratégie de carrière et retraite

Le fait de préparer sa fin de carrière en effectuant un bilan retraite constitue un indicateur précieux pour identifier l’âge de départ à taux plein. Cela permet aussi de considérer l’offre de l’employeur ou d’envisager un départ volontaire afin d’obtenir la pension et les indemnités les plus avantageuses. Faire appel à un spécialiste en conseils et stratégie de carrière permet de bénéficier d’autres prestations, comme une simulation d’épargne retraite, un audit de prévoyance ou une épargne retraite salariale. On peut donc s’informer sur les indemnités de départ à la retraite à tout âge.

Article suivant

Pourquoi offrir des cadeaux publicitaires à ses partenaires ?

mer Juil 29 , 2020
Les petits cadeaux entretiennent l’amitié, c’est bien connu. Mais qu’en est-il des relations commerciales ? Est-il toujours utile d’offrir des cadeaux publicitaires ? Pour quoi ? Pour qui ? Et quels cadeaux choisir ? On vous dit tout sur les goodies. Remercier ses partenaires Un cadeau permet entre autres de remercier une personne. En offrant […]